SAFRAN / ZODIAC : Une opération à 8 Milliards !..

logoTELECHARGER  la declaration Cgt sur Safran-Zodiac

 

C’est par un communiqué de presse du 19 janvier 2017 que nous apprenons le rapprochement entre SAFRAN et ZODIAC. Loin des salariés et de tous débats publics, les directions des deux groupes aéronautiques veulent engagés une opération d’Offre Publique d’Achat de SAFRAN sur ZODIAC suivie d’une fusion des deux groupes.

Cette OPA porterait, cet été, sur le capital « flottant » ZODIAC (68%). Le reste du capital ferait l’objet d’une fusion avec ZODIAC en fin d’année.

Avant la fusion, les actionnaires SAFRAN recevrons 2,2 milliards de dividendes exceptionnels. Cette générosité envers les actionnaires est absente de la revalorisation des salaires du personnel !

En 2010, SAFRAN avait échoué sur cette OPA devant l’opposition des familles constituant 1/3 du capital ZODIAC.

Depuis, ZODIAC a continué d’augmenter ses activités et son Chiffre d’Affaires en lien avec la forte croissance du marché aérien et d’acquisitions d’entreprises. Ses difficultés récentes avec d’importants retards sur la livraison de sièges et de toilettes semblent en cours de résorption avec le plan « focus ».

Coté SAFRAN, la croissance régulière du Chiffre d’affaires confirme aussi un secteur aéronautique en bonne santé avec des carnets de commandes impressionnants. Avec des profits en hausse, les dividendes aux actionnaires et la vente des activités de détection et de sécurité (MORPHO) permettent cette OPA de SAFRAN.

Dans le monde capitaliste, la course aux profits et la constitution de grands groupes industriels multinationaux est à la mode. 36 700 opérations de fusions/acquisitions ont été conclues, en 2016 dans le monde pour une valeur de 3 810 milliards d’Euros ! Quant aux dividendes versés aux actionnaires et actions gratuites en France, record battu avec 56 milliards par les entreprises du CAC 40.

Dans ce vaste Monopoly, l’emploi souffre et les conditions de travail se dégradent mais, en parallèle, L’Etat continue de subventionner nos entreprises grâce aux CIR, CICE, et autres importants crédits d’impôts ou exonérations. Les banques et les marchés financiers se frottent les mains…mais c’est l’austérité pour les salariés et la population !

Une fusion SAFRAN/ZODIAC constituerait un important groupe industriel de 92 000 salariés dont 45 000 en France. Les activités sont complémentaires sauf celles du domaine électrique. Les niveaux de rentabilité sont énormes et frôlent les 15% (hors crise des sièges chez ZODIAC), s’appuyant sur un marché aérien en croissance avec d’excellents produits.

Nul doute que les actionnaires attendent des synergies pour engranger de nouveaux profits accompagnés de possibles pressions supplémentaires sur les salariés pour réorganiser le travail et améliorer les marges.

Si cette fusion aboutit, la présence de l’Etat dans le capital, ainsi que celle des salariés va diminuer, alors que plus de 60% du capital sera détenu par le « flottant » (essentiellement des fonds anglo-saxons). Cette nouvelle gouvernance va-t-elle fragiliser l’ancrage industriel de ce nouvel ensemble ?

Le coût de cette opération s’élève à plus de 8 milliards d’euros,  financé par les liquidités de la vente de MORPHO, la trésorerie et un prêt bancaire.

Les syndicats CGT de SAFRAN et ZODIAC apprennent cette décision qui peut bouleverser la vie au travail de milliers de salariés de nos deux groupes, mais aussi des sous-traitants et fournisseurs. Des rencontres et initiatives se feront prochainement entre nos syndicats et avec les salariés concernés.

 

 Montreuil le 19  janvier 2017

Advertisements
Galerie | Cet article a été publié dans Communiqué. Ajoutez ce permalien à vos favoris.