REUSSIR le Falcon 5 X avec le Silvercrest !

L’avion d’affaires Falcon 5X, connait actuellement des difficultés.

Les syndicats C.G.T des principaux groupes impliqués dans le programme (Dassault Aviation, Safran, Thalès, Zodiac, Aerospace) se sont réunis le 21 Octobre 2015 afin de faire le point et d’analyser les conditions de réalisation de ce projet.

Après les constats et une analyse partagée sur le projet F5X, les syndicats C.G.T considèrent que les conditions pour réussir un tel programme, n’ont pas été réunies et demandent qu’elles soient immédiatement mises en œuvre et pour cela ils considèrent que :

  • Il est nécessaire d’entretenir un flux d’embauches régulières et suffisantes.
  • Le maintien des compétences, la transmission des savoir-faire sont un enjeu majeur:
    • pour les programmes nouveaux, les démonstrateurs (avions, moteurs, équipements), les développements puis l’industrialisation des produits.
    • pour un maillage ancien salariés/nouveaux salariés.
    • pour un équilibre socio-professionnel (ingénieurs, techniciens, ouvriers) doit être entretenu, les embauches de jeunes ingénieurs ne suffisent pas en elles-mêmes.Dans le concret cela conduit à :
    • Autres conditions, rétablir l’équilibre des influences, au sein des groupes, entre directions techniques – production –financière/commerciale.
  • ne pas systématiquement raccourcir les délais des calendriers programmés de développement, méthode qui aboutit, au final, à des calendriers supérieurs à ceux des programmes des anciennes générations.
  • ne pas imposer (avionneur) et ne pas accepter (fournisseur) des caractéristiques, et des performances non intégrables pour remporter un contrat.
  • A promouvoir, aussi bien coté avionneurs que coté équipementiers, les montées en maturité des produits et systèmes par l’innovation et le temps nécessaire, les budgets à y consacrerAu-delà du projet F5X, il apparait que ces difficultés renvoient à des problématiques présentes dans toute la filière aéronautique. Les entreprises ne se structurent pas pour répondre aux exigences techniques, économiques, sociales. Leurs stratégies sont conçues pour répondre à des objectifs financiers de rentabilité. Leurs organisations du travail sont inadaptées, voire inefficaces.
  • Malgré tout cela, les ingénieurs, les techniciens, les ouvriers ont de grandes ambitions pour ces projets. Leurs expertises doivent être au cœur des stratégies et les dirigeants des groupes et entreprises aéronautiques seraient bien inspirés d’être à leur écoute.
  • Des décisions doivent être prises immédiatement par les dirigeants des différentes entreprises donneuses d’ordres de l’aéro, pour rétablir les conditions de réussite du Falcon 5X.
Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Communiqué. Ajoutez ce permalien à vos favoris.