Election Conseil Administration : Faites connaissance avec vos candidats

Candidats_CGT_CA

Frédéric BOURGES
SNECMA Corbeil, chaudronnier
Si tu es élu, as-tu bien conscience de la rude épreuve qui t’attend au milieu de tous ces administrateurs de haut vol ?
Je connais déjà un peu le milieu grâce à mon activité de délégué syndical central à SNECMA depuis 2006, et aussi de membre du conseil d’administration SNECMA en 2004 et 2005. J’ai donc une expérience des réunions et des dossiers. Cela dit, j’ai bien conscience qu’il faut rester modeste dans certains domaines et s’appuyer aussi sur l’expertise des salariés concernés. En disant cela, je pense par exemple aux enjeux du spatial, l’avenir de l’avion électrique ou bien de la couverture dollars.

As-tu pensé au moment où, sur un point mettant en cause l’intérêt du personnel, tu devras émettre un avis négatif, seul contre tous ?
En fait, si je suis élu, je ne serai pas seul. Je représenterai les salariés du groupe SAFRAN. C’est une légitimité qui peut donner l’assurance nécessaire dans l’adversité. J’espère que de nombreux points discutés au Conseil porteront sur l’avenir industriel du groupe et me permettront de donner l’avis positif du personnel.

Brigitte LESSCHAEVE
MESSIER BUGATTI DOWTY Vélizy, Cadre-Ingénieur qualité
Qu’est-ce qui t’a motivée dans cette candidature au poste d’administrateur salarié ?
Ce sont les problèmes que l’on y traite. Pour un cadre c’est très motivant et j’ai une expérience d’administratrice HUMANIS AGIRC (caisses de retraite cadres). Je ne suis pas naïve, la Direction générale prend les décisions concrètes, opérationnelles. Le CA vole à une altitude à laquelle le sort du personnel est à peine visible.

Les conseils d’administration sont des officines rodées, où les administrateurs connaissent parfaitement leur partition. Une élue, fut-elle cadre peut-elle y apporter une voix écoutée, utile ?
Je pense que oui. La parole de la CGT est toujours écoutée ; cela se vérifie chaque fois qu’un de nos élus prend la parole en réunion. Chez Safran, comme ailleurs, il n’y a pas de grand sphinx, il n’y a que des personnes de bonne volonté cherchant la bonne solution. Cependant les « professionnels » des conseils ont tous été formés à l’école libérale du capital. À ce titre, j’ai la conviction qu’un administrateur élu du personnel apporterait un peu d’oxygène.

Alain DUHALDE
TURBOMECA Tarnos, Service commercial, technicien méthodes
Pour le militant syndical consacrant une bonne partie de son énergie à mobiliser le personnel, cette candidature n’est-elle pas un revirement ?
La loi nous offre la possibilité de donner notre avis sur la stratégie du groupe devant le « Saint-Siège» nous n’allons pas la bouder.

L’élu CGT ne va-t-il pas prêcher dans le désert au Conseil d’Administration ?
Ce qui se passe aujourd’hui dans nos entreprises n’arrive pas au plus haut niveau, nous avons donc l’occasion de faire remonter la réalité du terrain. L’ambition du groupe clairement affichée « rester ou devenir N°1 » dans tous les secteurs d’activité qui le composent, ne se fera pas sans l’adhésion des salariés, il faudra pour cela rétablir un climat de confiance et de sérénité. Nous avons donc espoir d’être entendus et nous continuerons à nous adresser au personnel par nos écrits et prises de parole et surtout à mener les actions collectives qui, jusqu’ici, ont été le vrai moteur du progrès social. Je pense exprimer là l’opinion majoritaire des salariés qui m’entourent.

Marie-Christine CHEVALIER
SAGEM, Dijon, contrôleuse optique
Comme tu travailles dans le secteur Défense, la question sur la confidentialité des débats du Conseil te revient de droit ?
Ce n’est pas nouveau. La Direction nous demande parfois de ne pas divulguer une information avant sa publication officielle. Cela peut impacter sur les cours de Bourse, mais l’intérêt du personnel n’est jamais en jeu. J’ajoute qu’à mon avis les secrets dont on nous parle sont souvent des secrets de Polichinelle. Je rejoins totalement Brigitte quand elle dit : il n’y a pas de sphinx. Ne nous laissons pas abuser.

Quelle est ta vision sur l’évolution de ton entreprise et du groupe?
Je suis actuellement déléguée syndicale centrale et participe aux négociations pour la société Sagem. Également membre du comité de groupe, cela me permet d’avoir une vision globale de l’ensemble des sociétés de Safran.

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans Election Conseil Administration. Ajoutez ce permalien à vos favoris.