SAFRAN : LE VERNI CRAQUE APRES CHAQUE SUICIDE

Concernant l’accord sur la prévention et la protection des salariés contre les actes de harcèlement et de violence au travail que la CGT n’a pas signé, l’encre des stylos est encore fraîche. Ceci permet à la DG Safran de poursuivre sa route dans la course au profit, au chiffre d’affaire avec une rentabilité devant être toujours à la hausse, à la mise en œuvre généralisée du LEAN érigé en dogme de l‘organisation du travail. Aux délocalisations dans les pays bas coûts, et sûrement pas terre des droits de l’homme. L’encre est encore fraîche, qu’à peine de bien mauvaises nouvelles émanent, d’Hérakles, Sagem défense où deux salariés, se sont suicidés très récemment.

En cause ? Le travail et son organisation…→Ici Tract Groupe RPS

 

Publicités
Cet article a été publié dans CHSCT. Ajoutez ce permalien à vos favoris.