NAO : Pas de saupoudrage pour 2013 !

NAO 2013 : Faire sauter le verrou Groupe !

Réunion du 17 janvier 2013

Paris le 17/01/2013

2013.01.17 – Cr CGT cadrage NAO 2013

Les Organisations Syndicales de Safran étaient convoquées ce jour pour une réunion de cadrage NAO 2013. La DG Safran a ouvert le débat en citant l’Accord National Interprofessionnel du 11 janvier 2013 intitulé « pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels des salariés » passé entre le MEDEF et les syndicats de salariés signataires. Nous rappelons ici que la CGT n’a pas signé cet accord et vous invite à vous informer sur son site internet : http://www.cgt.fr/Une-grave-regression-des-droits.html.

La DG Safran s’est félicitée des résultats économiques et des perspectives du Groupe et de ce fait ne boude pas son plaisir. Cependant elle précise que le contexte économique est différent dans d’autres domaines industriels tels que celui de l’automobile (il ne faudrait pas s’enflammer non plus !). Afin de modérer les esprits revendicatifs la DG souligne que la participation et l’intéressement devraient augmenter cette année.

La CGT tient à rappeler que ces primes sont variables et non garanties et ne sont plus versées en retraite. De plus ces sommes ne sont pas soumises à cotisations sociales et cela a pour conséquence une asphyxie des financements de la Protection Sociale (Sécu, retraites, chômage…).

7000 recrutements (Monde) ont été réalisés en 2012 (2/3 de remplacements de départ naturel et 1/3 de création d’emploi). La DG note que les premiers salariés intègrent ce jour l’établissement d’Issy-les-Moulineaux dédié à la mutualisation des Services de Centre Partagés. La DG a également précisé qu’elle recherchait des compagnons chaudronniers, tourneurs et ajusteurs. La CGT est intervenue pour dire que certains de ces métiers existent sur certains sites alors même que ces derniers sont en sous charge de travail. L’externalisation a ses limites quand elle remet en cause le savoir faire et le développement de l’emploi dans les établissements et les bassins d’emploi associés.

Au sujet du recrutement, la CGT estime que l’on peut faire mieux, car il y a des problèmes de qualité à force d’économie et de flux tendu. Il ne faut pas oublier qu’un problème de qualité peut avoir de fâcheuses conséquences (voir l’actualité pour le Boeing 787). La CGT considère que l’amélioration de la qualité nécessite de l’embauche, des améliorations des conditions de travail ainsi que de la reconnaissance en termes d’évolution de carrière et d’augmentation de salaire.

Politique salariale 2013 selon la DG

Rappel des budgets 2012 en masse de 2,75% à 3% en fonction des sociétés. Pour 2013, la DG n’a pas donné de chiffre mais les budgets seront en « cohérence » avec l’an dernier. Elle a précisé que l’indice des prix à la consommation des l’INSEE est de +1,3% sur les douze derniers mois :

  • Pour les Collaborateurs le principe de répartition est conservé soit 50% en Augmentation Générale et 50% en Augmentation Individuelle,
  • Pour les Ingénieurs & Cadres l’augmentation sera entièrement individualisée avec un plancher,
  • Le budget intégrera les effets de report et l’évolution de la prime ancienneté,
  • Des mesures spécifiques concerneront les évolutions de carrière, les jeunes embauchés, les séniors et l’égalité F/H,
  • La DG est dans l’optique d’une date d’application au 1er janvier 2013.
  • Clauses de revoyure : les accords seront exempts de toutes clauses de revoyure
  • La DG souhaite clôturer les négociations fin février
  • Si pas de signature d’accord NAO alors la DG appliquera -0,5% de ses dernières propositions


Politique salariale 2013 selon la CGT

  • L’indice des prix à la consommation de l’INSEE ne reflète pas l’augmentation du coût de la vie, telle que les salariés la perçoivent. La CGT revendique +3,5 % d’Augmentation Générale pour tous (voir l’argumentaire sur le site http://www.ftm.cgt.fr/administration/documents/note.pdf)
  • La mise en place de grille salaire d’accueil dans les sociétés qui n’en n’ont pas afin de remettre de la cohérence dans les collectifs de travail.
  • Développement de l’emploi dans chaque établissement.
  • Des Augmentations Individuelles permettant une politique d’évolution de carrière à la hauteur des enjeux futurs.
  • Une prime d’ancienneté pour tous et calculée sur les salaires effectifs comme dans certaines sociétés du Groupe.
  • Ouvertures de négociations concernant l’égalité F/H avec des budgets hors NAO.
  • La CGT approuvera des accords NAO que si ces derniers sont satisfaisants pour les salariés et en rapport avec les résultats du Groupe mais ne signera pas sous la contrainte du chantage à la signature.

La DG Safran donne déjà son point d’arrivée après avoir mis la ceinture et les bretelles. La CGT ne peut accepter un tel verrouillage imposé par le Groupe alors que l’implication des salariés est sans faille.

Les premières réunions de négociation vont commencer d’ici fin janvier dans les différentes sociétés. Seule la coordination et la détermination de l’ensemble des salariés du Groupe vont faire céder le plafond de verre imposé par la DG Safran et l’austérité ambiante. La CGT mettra en œuvre avec les salariés, les actions nécessaires pour la satisfaction de leurs revendications. Pas de saupoudrage pour 2013 !

Publicités
Galerie | Cet article a été publié dans NAO, Tract. Ajoutez ce permalien à vos favoris.